PERRINE, CREATRICE DE “LA LIGNE DE PERRINE”

Créatrice de La Ligne de Perrine, mode féminine

PERRINE, CREATRICE DE “LA LIGNE DE PERRINE”

Dans une interview, Perrine, créatrice de la marque de mode féminine “La Ligne de Perrine”, nous dévoile son goût pour la Haute Couture, son parcours, ses sources d’inspiration…

 

Perrine, tu es une grande styliste de mode, d’où provient ton goût pour la Haute Couture ?

Merci Cécile! J’ai commencé à m’intéresser à la haute couture au cours d’une formation théâtrale. Aux Cours Simon depuis deux ans j’avais un blocage sur mes scènes, je n’arrivais plus à travailler.
Un jour j’ai décidé de faire mes propres costumes pour une scène, le prof m’a encouragé, et c’est à partir de là que j’ai commencé à coudre des jupons, des corsets, et des robes de marquise. Au début je faisais ça inconsciemment, et techniquement c’était vraiment n’importe quoi.  Puis j’ai commencé à apprendre en autodidacte via les blogs de couture, les livres de modélisme, et le bouquin Esmod de ma sœur.

 

Quel est ton cursus ? Quelle(s) formation(s) as-tu suivie(s) ? Quel est ton parcours professionnel ?

En sortant du lycée j’ai fait une licence de psychologie. Ensuite j’ai intégré les Cours Simon en formation professionnelle.  Puis bien plus tard, après avoir travaillé en autodidacte en tant que styliste, j’ai intégré une école de coupe, l’Académie Internationale de Coupe de Paris, dans laquelle j’ai appris le modélisme, le moulage, la coupe à plat, et bien sûr la couture. C’était une formation en accéléré pour les personnes travaillant déjà dans la mode et voulant se perfectionner.
Suite à cette formation j’ai suivis des stages de fin d’étude dans la Haute Couture et le Prêt-à-porter, chez Coppelia Pique, et Coperni. C’est au cours de ces expériences que j’ai pu utiliser et approfondir mes connaissances en modélisme.  C’était spécial car nous étions une mini équipe et nous travaillions jour et nuit mais j’en garde quand même un bon souvenir.

Après ces stages, j’ai travaillé en intérim dans de grandes maisons comme Lesage, Dior, ou Jacquemus, mais c’était le plus souvent de courtes missions en tant que petite main, pour la Fashion Week. J’ai aussi beaucoup travaillé en tant qu’habilleuse sur les défilés.  C’était gratifiant de voir les pièces que l’on avait brodé, finalisées et prêtes à défiler !

 

Tu as côtoyé les plus grandes Maisons de Haute Couture française, peux-tu décrire l’univers de la Mode tel que tu le connais.

L’univers de la mode est un univers très enrichissant où l’on apprend constamment.
Ce n’est pas toujours Le diable s’habille en Prada. Au niveau de l’ambiance de travail ça dépend vraiment des maisons, il y en a où c’est très dure, et d’autres où c’est très bienveillant, comme Chanel par exemple.

 

Véritable femme entrepreneuse, tu as créé ta propre marque il y a quelques années : « La Ligne de Perrine ». Qu’est-ce qui t’a poussé à ça ?

Après ma formation théâtrale, j’ai été quelque temps costumière pour des compagnies théâtrales, puis j’ai voulu créer du prêt-à-porter pour cibler une plus large clientèle.
A ce moment-là je cumulais les petits boulots en tant qu’hôtesse ou serveuse et c’était aussi pour moi une échappatoire.  J’ai donc lancé un blog dans lequel je présentais mes créations.
A cette époque c’était l’essor du DIY, l’apparition d’Etsy, A Little Market, l’arrivée d’internet etc. (lol) Mon entourage a commencé à me commander des robes, et j’ai décidé d’ouvrir ma première boutique sur A Little Market, en 2012. La Ligne de Perrine était née !

 

As-tu une touche personnelle ? Comment qualifierais-tu tes créations, la griffe de Perrine ?

Comment je qualifierai mes créations ? Confortables, faciles à porter, féminines mais pas trop, intemporelles, discrètement chics. J’aime les coupes dans lesquelles le corps n’est pas contraint et où il est libre de danser, sauter, courir toute la journée…

 

As-tu des matières privilégiées ? Lesquelles ? Pourquoi ?

Oui ! Ma matière privilégiée est la maille.
D’une part parce que c’est facile à porter, et d’autre part parce que je suis sensible aux couleurs, et je trouve que c’est avec le jersey que les couleurs ressortent le mieux.
Quand j’ai commencé à coudre, je ne faisais que des robes droites en jersey, graphiques et sixties.
A part le jersey j’aime les tissus texturés, qui ont du relief, comme les cotons brodés.

 

Grande créatrice de mode, tu aimes renouveler ton style. Quelles sont tes sources d’inspiration : créateurs de mode, expositions, lectures, séries, films, magazines… ? Dans quels lieux aimes-tu flâner ?

A l’époque je m’inspirais beaucoup des séries et films que je voyais.
La série Mad Men a été une vraie révélation, et m’a inspiré toutes mes jupes tailles hautes, mes robes rétro, sixties, mes choix de tissus orangers, camel…
Dans les films, il y a Reviens moi, A Single Man, Les Demoiselles de Rochefort, The Danish Girl.
Aujourd’hui, je m’inspire davantage des voyages, des tissus que je chine, et de ce que je vois sur les réseaux sociaux (Instagram !) pour imaginer une mode moins rétro, plus actuelle.
Parmi les créateurs de mode, je m’inspire de ceux qui font comme moi du 100% fait main.
Au temps où je vendais sur A Little Market, j’adorais la marque Sauciflar et Calendos dont j’avais eu un coup de foudre artistique, Atelier Charlotte Auzou, pour ses robes en liberty à l’anglaise, toujours super bien coupées, Wanted Gina pour ses robes graphiques, et La Fille Et La Rivière pour son univers poétique et ses robes japonisantes.
Je m’inspire aussi beaucoup de la mode enfantine.

Les lieux où j’aime flâner sont le Marché St Pierre, à l’ouverture quand il n’y a personne, le 13ème avec la BNF et le quartier chinois, le canal St Martin, et la cinémathèque française.

 

As-tu des Hobbies ?

Oui bien sûr! Quand je ne couds pas, j’aime regarder des séries Netflix et Canal + (là je viens de finir Vernon Subutex que j’ai adoré), scroller sur Instagram, lire des blogs anglais, écouter des podcasts, et la radio en général. Et quand j’ai plus de temps le piano, la cuisine, la lecture.
Le seul truc original pour une styliste c’est que je ne dessine pas! A part la couture je ne fais pas d’autres activités DIY.

 

Dans quelles boutiques aimes-tu t’habiller ? Quelles marques affectionnes-tu particulièrement ?

Aujourd’hui j’essaye au maximum d’acheter mes tissus et de porter des tenues home made.
Je vais assez rarement dans les grandes enseignes mais quand j’y vais c’est Mango, Top shop, & Other Stories.  Je porte aussi beaucoup les vêtements que ma sœur me donne.
A l’avenir j’aimerai me tourner plus vers les créateurs Made In France, et le seconde main.

 

Quels sont d’après toi les must-have d’une garde-robe féminine ?

Un pantalon jupe culotte, une robe sweat, bref les modèles La Ligne de Perrine pour JCMC !

 

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite également devenir styliste de mode et percer dans le monde de la Haute Couture ?

Je ne sais pas si je suis la bonne personne pour conseiller mais je dirai, beaucoup travailler, s’entourer, et prendre un coach (Charlotte de Fonce ma poule par exemple !).

 

 

TOI AUSSI TU AIMES LES VETEMENTS CONFORTABLES, FACILES A PORTER, FEMININS MAIS PAS TROP ? INTEMPORELS ET DISCRETEMENT CHICS ? Retrouve alors les modèles de La Ligne de Perrine X Je Crée Mon Cadeau en cliquant ICI.

 

 

0 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Panier

  • Aucun produit dans le panier