Le blog de JCMC

Category Archives: Le blog de JCMC

PERRINE, CREATRICE DE “LA LIGNE DE PERRINE”

Dans une interview, Perrine, créatrice de la marque de mode féminine “La Ligne de Perrine”, nous dévoile son goût pour la Haute Couture, son parcours, ses sources d’inspiration…

 

Perrine, tu es une grande styliste de mode, d’où provient ton goût pour la Haute Couture ?

Merci Cécile! J’ai commencé à m’intéresser à la haute couture au cours d’une formation théâtrale. Aux Cours Simon depuis deux ans j’avais un blocage sur mes scènes, je n’arrivais plus à travailler.
Un jour j’ai décidé de faire mes propres costumes pour une scène, le prof m’a encouragé, et c’est à partir de là que j’ai commencé à coudre des jupons, des corsets, et des robes de marquise. Au début je faisais ça inconsciemment, et techniquement c’était vraiment n’importe quoi.  Puis j’ai commencé à apprendre en autodidacte via les blogs de couture, les livres de modélisme, et le bouquin Esmod de ma sœur.

 

Quel est ton cursus ? Quelle(s) formation(s) as-tu suivie(s) ? Quel est ton parcours professionnel ?

En sortant du lycée j’ai fait une licence de psychologie. Ensuite j’ai intégré les Cours Simon en formation professionnelle.  Puis bien plus tard, après avoir travaillé en autodidacte en tant que styliste, j’ai intégré une école de coupe, l’Académie Internationale de Coupe de Paris, dans laquelle j’ai appris le modélisme, le moulage, la coupe à plat, et bien sûr la couture. C’était une formation en accéléré pour les personnes travaillant déjà dans la mode et voulant se perfectionner.
Suite à cette formation j’ai suivis des stages de fin d’étude dans la Haute Couture et le Prêt-à-porter, chez Coppelia Pique, et Coperni. C’est au cours de ces expériences que j’ai pu utiliser et approfondir mes connaissances en modélisme.  C’était spécial car nous étions une mini équipe et nous travaillions jour et nuit mais j’en garde quand même un bon souvenir.

Après ces stages, j’ai travaillé en intérim dans de grandes maisons comme Lesage, Dior, ou Jacquemus, mais c’était le plus souvent de courtes missions en tant que petite main, pour la Fashion Week. J’ai aussi beaucoup travaillé en tant qu’habilleuse sur les défilés.  C’était gratifiant de voir les pièces que l’on avait brodé, finalisées et prêtes à défiler !

 

Tu as côtoyé les plus grandes Maisons de Haute Couture française, peux-tu décrire l’univers de la Mode tel que tu le connais.

L’univers de la mode est un univers très enrichissant où l’on apprend constamment.
Ce n’est pas toujours Le diable s’habille en Prada. Au niveau de l’ambiance de travail ça dépend vraiment des maisons, il y en a où c’est très dure, et d’autres où c’est très bienveillant, comme Chanel par exemple.

 

Véritable femme entrepreneuse, tu as créé ta propre marque il y a quelques années : « La Ligne de Perrine ». Qu’est-ce qui t’a poussé à ça ?

Après ma formation théâtrale, j’ai été quelque temps costumière pour des compagnies théâtrales, puis j’ai voulu créer du prêt-à-porter pour cibler une plus large clientèle.
A ce moment-là je cumulais les petits boulots en tant qu’hôtesse ou serveuse et c’était aussi pour moi une échappatoire.  J’ai donc lancé un blog dans lequel je présentais mes créations.
A cette époque c’était l’essor du DIY, l’apparition d’Etsy, A Little Market, l’arrivée d’internet etc. (lol) Mon entourage a commencé à me commander des robes, et j’ai décidé d’ouvrir ma première boutique sur A Little Market, en 2012. La Ligne de Perrine était née !

 

As-tu une touche personnelle ? Comment qualifierais-tu tes créations, la griffe de Perrine ?

Comment je qualifierai mes créations ? Confortables, faciles à porter, féminines mais pas trop, intemporelles, discrètement chics. J’aime les coupes dans lesquelles le corps n’est pas contraint et où il est libre de danser, sauter, courir toute la journée…

 

As-tu des matières privilégiées ? Lesquelles ? Pourquoi ?

Oui ! Ma matière privilégiée est la maille.
D’une part parce que c’est facile à porter, et d’autre part parce que je suis sensible aux couleurs, et je trouve que c’est avec le jersey que les couleurs ressortent le mieux.
Quand j’ai commencé à coudre, je ne faisais que des robes droites en jersey, graphiques et sixties.
A part le jersey j’aime les tissus texturés, qui ont du relief, comme les cotons brodés.

 

Grande créatrice de mode, tu aimes renouveler ton style. Quelles sont tes sources d’inspiration : créateurs de mode, expositions, lectures, séries, films, magazines… ? Dans quels lieux aimes-tu flâner ?

A l’époque je m’inspirais beaucoup des séries et films que je voyais.
La série Mad Men a été une vraie révélation, et m’a inspiré toutes mes jupes tailles hautes, mes robes rétro, sixties, mes choix de tissus orangers, camel…
Dans les films, il y a Reviens moi, A Single Man, Les Demoiselles de Rochefort, The Danish Girl.
Aujourd’hui, je m’inspire davantage des voyages, des tissus que je chine, et de ce que je vois sur les réseaux sociaux (Instagram !) pour imaginer une mode moins rétro, plus actuelle.
Parmi les créateurs de mode, je m’inspire de ceux qui font comme moi du 100% fait main.
Au temps où je vendais sur A Little Market, j’adorais la marque Sauciflar et Calendos dont j’avais eu un coup de foudre artistique, Atelier Charlotte Auzou, pour ses robes en liberty à l’anglaise, toujours super bien coupées, Wanted Gina pour ses robes graphiques, et La Fille Et La Rivière pour son univers poétique et ses robes japonisantes.
Je m’inspire aussi beaucoup de la mode enfantine.

Les lieux où j’aime flâner sont le Marché St Pierre, à l’ouverture quand il n’y a personne, le 13ème avec la BNF et le quartier chinois, le canal St Martin, et la cinémathèque française.

 

As-tu des Hobbies ?

Oui bien sûr! Quand je ne couds pas, j’aime regarder des séries Netflix et Canal + (là je viens de finir Vernon Subutex que j’ai adoré), scroller sur Instagram, lire des blogs anglais, écouter des podcasts, et la radio en général. Et quand j’ai plus de temps le piano, la cuisine, la lecture.
Le seul truc original pour une styliste c’est que je ne dessine pas! A part la couture je ne fais pas d’autres activités DIY.

 

Dans quelles boutiques aimes-tu t’habiller ? Quelles marques affectionnes-tu particulièrement ?

Aujourd’hui j’essaye au maximum d’acheter mes tissus et de porter des tenues home made.
Je vais assez rarement dans les grandes enseignes mais quand j’y vais c’est Mango, Top shop, & Other Stories.  Je porte aussi beaucoup les vêtements que ma sœur me donne.
A l’avenir j’aimerai me tourner plus vers les créateurs Made In France, et le seconde main.

 

Quels sont d’après toi les must-have d’une garde-robe féminine ?

Un pantalon jupe culotte, une robe sweat, bref les modèles La Ligne de Perrine pour JCMC !

 

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite également devenir styliste de mode et percer dans le monde de la Haute Couture ?

Je ne sais pas si je suis la bonne personne pour conseiller mais je dirai, beaucoup travailler, s’entourer, et prendre un coach (Charlotte de Fonce ma poule par exemple !).

 

 

TOI AUSSI TU AIMES LES VETEMENTS CONFORTABLES, FACILES A PORTER, FEMININS MAIS PAS TROP ? INTEMPORELS ET DISCRETEMENT CHICS ? Retrouve alors les modèles de La Ligne de Perrine X Je Crée Mon Cadeau en cliquant ICI.

 

 

L’ECOLE DE MAURICE CAREME

Pour célébrer la fin de l’école, nous partageons avec vous ce beau poème de Maurice Carême :

L’ECOLE

L’école était au bord du monde,

L’école était au bord du temps.

Au-dedans, c’était plein de rondes,

Au-dehors, plein de pigeons blancs.

 

On y racontait des histoires

Si merveilleuses qu’aujourd’hui,

Dès que je commence à y croire,

Je ne sais plus bien où j’en suis.

 

Des fleurs y grimpaient aux fenêtres

Comme on n’en trouve nulle part,

Et, dans la cour gonflée de hêtres,

Il pleuvait de l’or en miroirs.

 

Sur les tableaux d’un noir profond,

Voguaient de grandes majuscules

Où, de l’aube au soir, nous glissions

Vers de nouvelles péninsules.

 

L’école était au bord du monde,

L’école était au bord du temps.

Ah! que ne suis-je encore dedans

Pour voir, au dehors, les colombes !

 

Comment s’est passée cette année scolaire pour votre loulou? En quelle classe était-il? Etait-ce sa première rentrée des classes? Racontez-nous son expérience de l’école…

 

Et pour remercier la maîtresse, le maître, l’ATSEM… pensez à des produits personnalisés.

 

 

LES PERLES DE NOS LOULOUS

LA PERLE DE RAFAEL, 3 ANS

 

Rafaël joue tranquillement dans le jardin avec son papa lorsque tout à coup, un bruit assourdissant se fait entendre dans le ciel.

Le papa de Rafaël se tourne alors vers son fils et lui dit : « Ne t’inquiète pas, il s’agit d’un hélicoptère qui va récupérer des blessés. »

Rafaël tend alors la main vers son père et répond tristement en montrant une égratignure : « Papa, il faut que l’hélicoptère vienne me chercher car moi aussi je suis blessé… »

 

Ah… nos loulous sont décidément plein de ressources…

 

Partagez vous aussi les perles de vos loulous en laissant un commentaire ou en envoyant un mail à contact@jecreemoncadeau.com

 

 

VIS MA VIE DE FEMME ENTREPRENEUR

JE CREE MON CADEAU (JCMC) : ORIGINES ET EVOLUTIONS

 

A la création de Je Crée Mon Cadeau (JCMC), nous proposions des cadeaux exclusivement en tissu, réalisés à la main et entièrement personnalisables. Il était possible de choisir un produit parmi ceux proposés, puis de choisir tous les tissus qui le composeraient, de varier les combinaisons et d’appliquer une broderie.

L’offre de JCMC, axée principalement sur des cadeaux de naissance, proposait une multiplicité de compositions des produits et une réalisation française 100% faite à la main, ce qui impliquait une gestion des commandes 1 à 1…

 

Après plusieurs mois de travail, nous avons constaté que nos clients étaient un peu déboussolés par la diversité des choix, que la multiplicité de combinaisons était très lourde à gérer, et que nos produits étaient perçus comme trop chers car très longs à réaliser …

Nous avons donc souhaité faire évoluer notre offre. Il s’agissait alors de limiter les choix, tout en conservant la personnalisation des produits, et de réduire les coûts de production afin de retrouver une sensation de « juste prix ». Pour cela, nous avons créé un partenariat avec une société française spécialisée dans la gravure, nous avons multiplié nos fournisseurs, et nous avons réfléchi à de la production en petite série. Le challenge : réussir à proposer des produits à la fois industriels et personnalisés !

 

Retrouvez l’histoire de Je Crée Mon Cadeau en vidéo; cliquez ici

 

 

LES PERLES DE NOS LOULOUS

La Perle de Joan, 4 ans

 

La maman de Joan est très énervée, et pour cause, la poussette de son fils a disparu ! Elle l’avait laissée quelques minutes à l’entrée d’un magasin pour faire une course rapide, et voilà qu’un voleur est parti avec…

Joan regarde sa maman d’un air compatissant, puis annonce soudain, triomphant :

« Mais maman, c’est pas grave. On peut inviter le voleur à la maison et il nous rendra la poussette ! »

 

Aaaaaah, nos chères têtes blondes…

 

 

Quelles sont les expressions amusantes de vos enfants? Indiquez-les nous en commentaire

 

 

 

 

REALISER UN CADEAU PAS CHER POUR SA GRAND-MERE EN SEULEMENT 5 ETAPES

Coût : entre 7 et 15 euros

 

C’est bientôt la fête des grand-mères et vous n’avez pas un sou en poche pour gâter votre Mamie ? Pourtant, vous aimeriez bien lui faire plaisir, lui montrer de l’attention. Pour vous aider, voici une idée de cadeau rapide à réaliser et peu coûteuse : un cactus joliment présenté dans un récipient en verre.

 

 

Le cactus a l’avantage d’avoir besoin de peu d’entretien : beaucoup de soleil et quelques gouttes d’eau une fois tous les 2 mois environ suffisent. Si vous préférez, vous pouvez remplacer le cactus par une plante grasse, type succulente, très tendance actuellement et moins…piquante !

 

MATERIEL NECESSAIRE POUR REALISER LE CADEAU POUR VOTRE GRAND-MERE 

1. Un joli récipient en verre. Sur l’exemple présenté ici, nous utilisons un petit pot de terrine. Vous pouvez réutiliser un récipient existant ; sinon, vous en trouverez par exemple au rayon confiture d’un hypermarché, chez Casa ou Maison du Monde.

2. Un mini cactus (à choisir par exemple en jardinerie, sur le marché, dans un hypermarché).

3. Du terreau (en jardinerie, sur le marché, dans un hypermarché) ou de la terre ramassée dans un jardin. Quelques cuillers suffisent.

4. Des petits graviers décor (dans un hypermarché, en jardinerie) ou des petits gravillons ramassés en extérieur.

5. Une grande cuiller.

 

ETAPES DE REALISATION DU CADEAU DE VOTRE MAMIE 

1. A l’aide de la cuiller, versez environ 1 cm de graviers décor au fond du récipient en verre

2. Déposez le cactus dans le récipient en verre

3. A l’aide de la cuiller, rempotez avec un petit peu de terreau

4. Nettoyez le pot de verre et enlevez l’anneau en caoutchouc s’il y a

5. Recouvrez le terreau de graviers décor pour terminer votre cadeau

 

 

Et le tour est joué ! Voilà une réalisation super sympa pour décorer l’intérieur de votre Grand-Ma.

Alors plus aucune excuse pour ne pas offrir à votre Mouna préférée un petit cadeau qui lui fera sans aucun doute extrêmement plaisir. Le 3 mars prochain, vous n’avez plus qu’à foncer chez elle pour en être sûr(e)…

 

 

Si vous n’êtes pas manuel(le) pour un sou mais que vous souhaitez quand même faire plaisir à votre Mamie chérie, nous avons des idées de cadeaux pour vous, à prix mini :

ALLER AUX IDEES CADEAUX

 

 

 

OCCUPER SON ENFANT PENDANT LES VACANCES

Votre enfant a ou avoisine 5 ans ? Il démarre 15 jours de vacances ? Si pour les enfants, congés riment avec jouer, dessiner, bouger et s’amuser, pour nous, parents, c’est souvent une autre histoire : réorganisation de la semaine, stress éventuel, et cette question qui nous trotte dans la tête : « Mais que vais-je faire pendant 15 jours pour occuper mon enfant ?! 15 jours… 15 longs jours… »

 

Don’t worry, be happy !

Voici une idée d’activité facile pour les vacances : réaliser le prénom de votre enfant en tricotin. Selon l’âge et la dextérité de votre bambino, elle durera plus ou moins longtemps, et pourra s’échelonner sur plusieurs jours. Ultra tendance, ce bricolage, une fois terminé, viendra décorer la chambre de votre enfant.

Pour celles qui ne connaissent pas le tricotin, il s’agit d’un petit ustensile au bout duquel se trouve 4 crochets métalliques, et grâce auquel il est possible de réaliser des serpentins en laine ; serpentins qui seront ensuite transformés en bracelets, colliers, petits personnages…. ou en prénoms !

C’est aussi un bon moyen de démarrer l’apprentissage du tricot.

 

Matériel nécessaire pour réaliser votre prénom en tricotin :

– 1 pelote de laine

– du fil de fer semi-rigide (il doit pouvoir se tordre à la main tout en étant suffisamment rigide pour garder ses formes)

– 1 tricotin

– 1 pince coupante

– 1 mètre ruban, ou à défaut, 1 règle

– 1 paire de ciseaux

 

Etapes de fabrication de votre prénom en tricotin :

1. Choisissez la couleur de la laine utilisée pour le prénom. Pour cela, accompagnez votre enfant dans une boutique de loisirs créatifs (ex. Rougier et Plé-Graphigro) ou spécialisée dans la laine (ex. Phildar), et aidez-le à faire son choix.

2. Achetez tout le matériel nécessaire. Le fil de fer et la pince coupante se trouveront dans une boutique de bricolage (ex. : Leroy Merlin) ou dans une droguerie ; le tricotin dans un magasin de jouets (ex. La Grande Récré), de loisirs créatifs ou sur internet.

3. De retour chez vous, démarrez le tricotin. Selon l’âge et la dextérité de votre bambino, aidez-le à réaliser les différentes étapes décrites ci-après.

3.1. Coupez le fil de fer de la longueur adéquate (selon la longueur et la largeur désirées pour le prénom. Pour réaliser le prénom « Iris » (cf photo), nous avons utilisé 80 cm de fil de fer).

3.2. Installez la laine sur le tricotin et débutez (suivez les indications de la boîte du tricotin).

3.3. Faites quelques tours, puis insérez le fil de fer au centre du tricotin. Au départ, vous aurez besoin de le maintenir, mais au fur-et-à-mesure de l’avancée du tricotin, celui-ci sera retenu par la laine. Votre enfant aura probablement besoin d’aide au démarrage, mais très rapidement, il pourra avancer seul. Attention cependant  à ne pas qu’il se blesse avec le fil de fer ; pour cela, collez un bout de scotch épais à son extrémité ou repliez-le.

3.4. Avancez le tricotin jusqu’à recouvrir l’intégralité du fil de fer (si vous préférez, vous pouvez ajuster la longueur du fil de fer au fur et à mesure en formant les lettres du prénom petit à petit).

3.5. Le fil de fer étant entièrement recouvert, coupez la laine et terminez le tricotin (en suivant les indications de la boîte)

 

 

4. Formez les lettres du prénom en pliant le fil de fer à la main. Ajustez (recommencez éventuellement la formation des lettres jusqu’à tomber juste par rapport à la longueur de fil. Si vous préférez, coupez le surplus de tricotin et de fil de fer. Attention dans ce dernier cas à garder de la longueur de fil pour terminer le tricotin).

 

 

5. Décorez la chambre de votre enfant avec lui en suspendant le prénom-tricotin par 2 petits clous (idéalement des clous pour tableau) à un mur, sur une porte de chambre, ou en le posant sur sa table de chevet, son bureau…

 

 

 

Variante : le prénom en fil de fer recouvert de papier mâché.

Tandis que le prénom-tricotin peut sembler davantage adapté aux petites filles qu’aux petits garçons, cette variante conviendra aussi bien à l’un et l’autre des 2 sexes.

 

Matériel nécessaire pour réaliser votre prénom en fil de fer recouvert de papier mâché:

– du papier de soie blanc (ou à défaut, du papier journal)

– du papier fin pour papier mâché avec de beaux imprimés (ex. Décopatch) (ou à défaut, de la peinture)

Plus le papier est fin et souple, plus celui-ci épousera les formes du fil de fer et donnera un ensemble beau et harmonieux.

– du fil de fer semi-rigide (il doit pouvoir se tordre à la main tout en étant suffisamment rigide pour garder ses formes)

– de la colle liquide (type colle à papier ou colle pour papier peint…) ou du vernis colle

– 1 pince coupante

– 1 pinceau (pour appliquer la colle sur le papier)

– 1 paire de ciseaux

 

Etapes de fabrication de votre prénom en fil de fer recouvert de papier mâché:
  1. Prenez du fil de fer et coupez-le de la longueur suffisante (cf 3.1 ci-dessus, « Etapes de fabrication de votre prénom en tricotin »)
  2. Formez les lettres du prénom en pliant le fil de fer à la main (cf 4 ci-dessus, « Etapes de fabrication de votre prénom en tricotin »)
  3. Coupez des bandes de papier (papier blanc et papier avec imprimés) d’environ 1 cm de large sur 15-20 cm de long
  4. Recouvrez le fil de fer de papier blanc: badigeonnez de colle le verso d’une bande de papier blanc puis enroulez-la autour du fil de fer. Recommencez l’opération jusqu’à couvrir entièrement le fil de fer. Laissez sécher le temps indiqué sur le pot de colle.
  5. Sur le même principe, collez le papier imprimé par-dessus le papier blanc.
  6. Décorez la chambre de votre enfant (cf 5 ci-dessus, « Etapes de fabrication de votre prénom en tricotin »)

 

Votre enfant sera ravi d’avoir réalisé une activité concrète par lui-même, tout en étant épaulé par l’un de ses parents ou un adulte bienveillant, et de pouvoir admirer le résultat tous les jours.

Et pour que l’activité dure plus longtemps, décorer votre entrée avec un « hello » ou un « welcome » en tricotin ou en papier mâché…

Alors, à vos outils…

 

Si vous aimez les objets personnalisés pour décorer la chambre de votre enfant ou pour offrir à l’occasion d’une naissance, d’un baptême… alors nous avons de bonnes idées cadeaux pour vous !

Découvrir les bonnes idées cadeaux 

 

 

 

PREPARER SON MARIAGE SEREINEMENT

Quoi de plus romantique qu’une demande en mariage le jour de la St Valentin ? Décider de se fiancer lors d’un petit week-end en amoureux, d’un dîner aux chandelles ou d’une escapade nature… un instant magique pendant lequel vous alternerez sans doute entre bonne surprise, euphorie la plus totale et chaudes larmes… Passés la grande émotion du moment et les 500 coups de fil à vos amies, vous commencerez à lister les choses à faire pour votre mariage… et le stress commencera à vous gagner, submergée par les tâches à accomplir !

 

Pas de panique ! Que votre mariage soit champêtre, à la bonne franquette ou plus traditionnel ; qu’il soit laïque ou religieux, voici les clés pour préparer son mariage sereinement.

 

CLE N°1. Petit à petit, l’oiseau fait son nid : anticiper son mariage et procéder par étapes.

Prenez un maximum d’avance (sans non plus démarrer les préparatifs 3 ans avant le jour J), listez les choses à faire et avancez petit à petit. Pour combattre le stress, mieux vaut avancer un petit peu régulièrement, que beaucoup sur un temps très court.

 

CLE N°2. L’union fait la force : ne pas hésiter à déléguer.

Vous avez sans doute une super maman, une témoin au top, une meilleure amie… Faîtes-leur confiance et sollicitez leur aide. Pour les grandes occasions, les proches sont souvent prêts à donner du temps, des conseils…

 

CLE N°3. Passer du coq à l’âne : s’accorder des moments de détente pour soi, en couple, avec des amis.

Certes un mariage peut demander beaucoup de préparatifs, mais il est profitable de s’accorder des pauses. Profitez d’une soirée cinéma, dégustez vos mets favoris au restaurant avec votre fiancé, relaxez-vous au sauna avec vos amies, détendez-vous lors d’un massage, changez-vous les idées avec un après-midi shopping… autant d’activités possibles pour s’évader de la préparation de son mariage.

 

La question qui revient souvent est : faut-il imaginer son mariage ? Comme nous l’avons vu précédemment, il semble qu’anticiper son jour J est bénéfique car il permet de l’organiser sereinement. Mais attention, anticiper ne veut pas dire tout maîtriser, au risque de voir le stress revenir à grands pas et de ne pas profiter de sa journée de mariage ! Le jour J, lâchez prise. Profitez de vos invités. Laissez-vous porter par la douceur de ce moment tant attendu. Au fond, le plus important n’est-il pas de célébrer tous ensemble l’union des mariés ?

 

Pour réussir l’organisation de son mariage et pour profiter au maximum du jour J, il convient de lister les différentes étapes de préparation. Voici celles que nous avons répertoriées :

  • La préparation du mariage, pour réfléchir à 2 à cet engagement, sa signification, ses conséquences
  • Les préparatifs du jour J, pour resplendir et offrir une belle fête à ses invités
  • Le mariage civil et les démarches administratives, pour se dire « oui » officiellement
  • Le mariage religieux ou laïque, pour un « oui » chargé de symboles et d’émotions
  • La réception, pour célébrer l’union des mariés avec la famille et les amis
  • Le retour du lendemain, pour profiter davantage de ses invités dans une ambiance plus détendue
  • Le voyage de noces, pour se relaxer après le mariage, prolonger le jour J, rester dans sa bulle et se retrouver à 2.

 

Pour organiser sereinement votre mariage, souhaitez-vous recevoir la check-list détaillée des différentes étapes à prévoir ?

OUI, MERCI               

 

 

 

LES PERLES DE NOS LOULOUS

La Perle de Charlotte, 3 ans 1/2

« Maman, comment il va faire le Père Noël pour apporter les cadeaux, parce qu’on n’a pas de cheminée ? »

Ah, nos bout’chous et leurs réflexions très pertinentes…
Heureusement, cette année, Noël se fête chez les grands-parents qui eux, ont une cheminée ! Sauvés !…

 

Quelles sont les expressions amusantes de vos enfants? Partagez-les en nous laissant un commentaire.

 

 

LES PERLES DE NOS LOULOUS

Parce que certaines des expressions de nos bout’chous sont à mourir de rire, elles méritent bien d’être retracées quelque part.

Voici la perle d’Ilan, 4 ans

« Comme j’ai mal à la gorge, je n’entends rien moi ! »

 

 

Et de votre côté, quelles sont les expressions favorites de vos loulous? Réagissez, laissez-nous un commentaire… 

Panier

  • Aucun produit dans le panier